Laboratoire Charles Coulomb UMR 5221 CNRS/UM2 (L2C)

français

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Axes transverses > Instabilités de surfaces déformables

Instabilités de surfaces déformables

Cette action transversale se situe à l’intersection de la physique de la
matière molle, de la mécanique et de la physique non linéaire. L’objectif
est d’établir des liens entre les instabilités apparaissant aux surfaces
libres des liquides ou des solides (élastiques). La physique gouvernant
l’apparition d’une instabilité entre fluides reste-t-elle pertinente dans
le cas de solides élastiques, et vice-versa ?

Les techniques utilisées reposent sur :
- la modélisation, la minimisation de fonctionnelles, la résolution
analytique d’équations aux dérivées partielles,
- l’utilisation de systèmes expérimentaux modèles (fluides
viscoélastiques, matériaux à l’approche de la transition vitreuse) et sur
des montages expérimentaux originaux.

Nous étudions en particulier les effets élastiques sur les instabilités de
Saffman-Taylor (Phys. Rev. E 026305), et de Rayleigh-Plateau (Phys. Rev.
Lett. 214301). Aux déformations produites par l’instabilité est associée de
l’énergie élastique emmagasinée par le matériau. Lorsqu’elle devient
dominante (par exemple par rapport à l’énergie de surface), des phénomènes
inattendus se manifestent : nouveaux seuils d’instabilités, apparitions de
fractures, etc.


AIGLe

MathJax